Madeline Roth - L'été de Léa - Sarbacane, 2015 - 59p. - 7.95€

ete-de-lea

Théo attend avec impatience les vacances pour retrouver sa cousine Léa chez leur grand-mère. Depuis qu'elle lui a pris la main l'été dernier, Théo est tout chamboulé...

Ce roman aborde un sujet original et assez peu abordé en littérature jeunesse, l'amour consenti mais interdit entre membres d'une même famille. Mais ici, la subtilité prime : pas de leçon de morale, pas de dramatisation. Tout est écrit avec finesse et tendresse. On entend les voix des deux jeunes enfants qui vivent leur été simplement (même si l'arrivée d'un nouveau venu, Maxime va changer quelque peu la donne). Une main serrée ou un baiser échangé... J'ai aimé la simplicité du récit qui ne rentre pas dans des considérations philosophiques ou psychologiques : il propose juste l'histoire d'une découverte des premiers sentiments amoureux.  

Merci aux éditions Sarbacance pour cette belle lecture.

 

Théo, j'aimerais parfois lui dire que les décisions qu'on va prendre maintenant, elles vont compter pour toute la vie. Mais souvent, je garde les mots pour moi, dans mon ventre, je passe ma main dessus le soir, je fais des cercles autour du nombril, ça réchauffe les mots que je ne dis pas. Théo, il peut entendre beaucoup de choses. Mais pas tout.