Rachel Hausfater - Aïe love l'anglais - Thierry Magnier, En voiture Simone, 2019 - 120 p. - 7.40€

aie

Dans la classe que Fatoumata fréquentait à l’école primaire, elle bénéficiait de cours d’allemand. Aussi quand elle arrive dans son nouveau collège où elle ne connaît personne et que le professeur d’anglais commence son cours en disant : « Tout le monde a fait de l’anglais en primaire, n’est-ce pas ? », son murmure « pas moi ! » passe inaperçu. Alors comme elle n’ose pas insister, elle tente de comprendre en regardant le comportement des autres élèves et en les écoutant… Mais, ça commence mal, si elle a bien compris qu’à la question « Who are you ? », il fallait dire son nom précédé d’un cri (aïe) et d’un meuglement, elle provoque les éclats de rire sans savoir pourquoi en répondant timidement : « I’m Fat »… Et malgré sa bonne volonté évidente, les quiproquos se poursuivent. Mais si Fatoumata se dit qu’elle déteste l’anglais, elle ne baisse pas les bras. Si elle refuse l’aide proposée par Thomas, « l’américain », elle ne refuse pas son amitié. Mais, pour l’anglais, c’est seule, faisant fi des moqueurs qu’avec acharnement et travail, elle va poursuivre son apprentissage … Et ça va payer !...

Très rigolo, des mots d'anglais parsemés dans l'histoire : une chouette manière de faire aimer la langue aux 6e !