Fanny Chartres - Solaire - Ecole des Loisirs, Neuf, 2018 - 155 p. - 12.50€

solaire

Sara, surnommée Ossette car elle n'a que la peau sur les os, et son frère Ernest sont comme les deux doigts de la main. Ces deux-là ont intérêt à se soutenir car la vie à la maison n'est pas facile. Leur mère est en pleine dépression et vit dans un monde parallèle. Les deux jeunes ont mis en place des stratégies pour maintenir un semblant d'équilibre et anticiper les crises. Mais Ernest est inquiet, sa soeur ne mange pas et faiblit à vue d'oeil. Il va avoir besoin de ses amis pour l'aider à résoudre ce nouveau problème...

Magnifique roman qui réussit l'exploit d'être optimiste voire joyeux sur un sujet délicat. Les enfants sont livrés à eux-mêmes et doivent gérer une situation qui les dépasse. Le père n'a pas obtenu leur garde mais sent qu'il va devoir prendre le relais. Avec beaucoup d'ingéniosité, de volonté, de solidarité, Sara et Ernest gardent la tête hors de l'eau. J'ai beaucoup aimé aussi la place des adultes bienveillants qui montrent leur présence et leur compréhension pour qu'au moment voulu, les enfants leur demandent de l'aide. Une très belle histoire où le conte pointe son nez de temps en temps avec les apparitions du loup et du géant.