Anne-Françoise De Bruyne - La théorie de l'élastique - Le Muscadier, Rester vivant, 2017 - 201 p. - 12.50€

elastique

Clara vit avec sa mère en Belgique. Son grand-père s'occupe aussi beaucoup d'elle. Il lui a parlé d'un personnage original, un nain américain qui vit dans un arbre et qui répond aux questions qu'on lui envoie. Et des questions, Clara en a beaucoup. Sur son père notamment qu'elle n'a pas connu. Elle ne possède qu'une vague photo de lui et quelques renseignements extorqués à sa mère. Elle écrit donc des lettres, des lettres qu'elle n'envoie jamais. Quand Anis, un jeune Afghan, débarque dans la classe, Clara y voit un espoir. Anis raconte à la classe son voyage de 2 ans, semé d'embûches et de dangers. Il a croisé sur ce chemin des volontaires de la Croix-Rouge. Et s'il avait croisé son père, qui travaillait pour cette association ? Clara est décidé à mener l'enquêter...

Roman captivant, ancré dans notre monde et très original : il mêle habilement la problématique des réfugiés et la quête effrénée de Clara pour retrouver son père. Cela permet d'obtenir une histoire ni pesante, ni moralisante mais passionnante, avec un brin de fantaisie en la personne de Monsieur Litelgaï. De nombreux passages sont particulièrement émouvants : le récit d'Anis sur les combats de cerfs-volants, la place de Gabriel, le nouvel amoureux de la maman de Clara, le personnage de Jahwed, le père d'Anis... Pour un premier roman, c'est une réussite !