Eric Pessan - Dans la forêt de Hokkaido - Ecole des Loisirs, Medium, 2017 - 132 p. - 13€

foret

Au petit matin, Julie se réveille en hurlant. Elle était en train de rêver. Mais ses parents sont inquiets car, toute petite, elle a failli mourir d'une crise de convulsions. Julie ne veut pas affoler ses parents. Mais elle est fiévreuse et sait exactement ce qui s'est passé. Dans son rêve, elle est un petit garçon, perdu dans la forêt, au Japon. Ce n'est pas n'importe quel rêve. Elle peut s'y plonger quand elle veut, retrouver le gamin qui existe vraiment, lui venir en aide. Ell est connectée à lui...

Le voilà. Mon coup de coeur de la rentrée...C'est une histoire extraordinaire qui flotte aux limites du surnaturel. Tout le talent de l'auteur est de réussir à nous connecter, nous aussi, à Julie et ce petit garçon japonais. Une fois le livre ouvert, pas moyen de les abandonner à leur sort ! On vit avec eux, on souffre avec eux, on a chaud, on a froid avec eux. Et si cela se suffisait pas, Eric Pessan trouve le moyen, subtilement, de glisser quelques touches bien réelles : des réfugiés sans papier, une expulsion, une réflexion sur les liens familiaux... J'ai aimé la place du grand frère, j'ai adoré la zénitude et le sang froig de Julie qui aborde son don avec beaucoup d'humilité. J'ai aimé l'humanité et l'empathie qui se dégagent de ce roman, des valeurs essentielles à faire (re)découvrir à nos jeunes (et moins jeunes) lecteurs. Eric Pessan fait partie dorénavant de mes auteurs chouchous, qu'on se le dise !