Laure Deslandes - Le collège des éplucheurs de citrouilles - Ecole des loisirs, Medium, 2017 - 293 p. - 17€

college

Elliot débarque à la rentrée en 5e, au collège des Museaux. Comme d'autres élèves internes, il a été placé là pour échapper à son ancienne vie, en finir avec les ennuis. Mais il ne s'attendait pas à débarquer en pleine campagne, dans un coin sans réseau, à manger des légumes bizarres et à faire cours d'EPS en grimpant dans les arbres. Il fait la connaissance de Péline, une autochtone, étonnée de découvrir de nouveaux camarades en ce mois de septembre, des élèves un peu...exubérants, pas toujours sympathiques avec la couleur rousse de sa chevelure et ses rondeurs. Mais Elliot et Péline s'entendent bien et le jeune garçon va avoir besoin de l'aide de sa nouvelle amie pour se protéger de Vince, son beau-père, qui ne lui veut pas que du bien...

Cette histoire est une époustouflante aventure que vous ne pourrez pas lâcher avant la fin ! On s'attache sans mal à ces nouveaux élèves un peu déboussolés par la campagne. Ce ne sont pas de mauvais bougres. Mais évidemment, ce sont Elliot et Péline qui font le show ! Incroyable cette gamine qui ne se laisse pas impressionner par les petits caïds et qui, malgré tout, cherche à les intégrer. L'intrigue policière autour du bijou que cache Elliott et de la traque de son méchant beau-père met du piment dans cette comédie loufoque. Je n'en veux même pas à l'auteure pour sa description du CDI et de la documentaliste givrée, elle colle tout à fait au paysage. Vous découvrirez aussi le prof de langues, un Estonien, le prof de techno, un ancien du GIGN et j'en passe ! Demain, après cette lecture, vous ne verrez plus votre collège de la même façon !!