Fanny Chartres - Strada Zambila - Ecole des Loisirs, Neuf, 2017 - 213 p. - 9.50€

strada

Ilinca habite en Roumanie. Depuis quelques semaines, elle vit chez ses grands-parents car ses parents sont partis travailler en France. Avec sa petite soeur Zoé, elles ont des nouvelles régulièrement grâce au téléphone et à internet. Mais Ilinca supporte de moins en moins l'éloignement et les conversations avec ses parents finissent le plus souvent par des accès de colère. Heureusement, Florin, un copain de classe l'aide à surmonter les moments difficiles. Pourtant, lui non plus n'a pas la vie facile : il est Rom et subit quotidiennement le racisme.

L'auteure a passé plusieurs années à Bucarest et c'est donc logiquement qu'elle place son récit dans la capitale roumaine. L'occasion de découvrir que les réactions des humains sont les mêmes partout. On comprend aisément la tristesse d'Ilinca et l'impression d'abandon. On découvrira cependant que ses parents ne lui ont pas tout dit, qu'ils cachent un secret. D'autre part, il est intéressant (ou pas rassurant) de voir que le rejet des Roms et les préjugés sur ce peuple existent aussi en Roumanie. Il y a d'ailleurs page 159, une excellente tirade de Florin à ce sujet, qui remet les idées en place ! Belle lecture à conseiller à nos collégiens.