Christophe Léon - Les mangues resteront vertes - Talents hauts, Les Héroïques, 2016 - 158 p. - 14€

les-mangues-resteront-vertes

Odélise vit avec ses parents sur l'île de la Réunion. Elle est la dernière d'une fratrie de 7 enfants. L'an prochain, elle quittera l'école pour prêter main forte dans la ferme. Mais, ce jour de 1975, peu avant la saison des mangues, des personnes se présentant des services sociaux, proposent de l'emmener en métropole, tous frais payés, pour lui permettre de poursuivre ses études. Odélise se retrouvera, avec d'autres enfants, d'abord maltraitée dans un orphelinat puis confiée à une famille d'accueil dans la Creuse...

Voici un pan de l'histoire de France que je ne connaissais pas. L'auteur nous emmène sur les traces d'Odélise qui se trouve victime de ce déracinement. Loin de ses parents, objet de curiosité, elle subira des violences physiques et psychologiques. Pour se protéger et survivre, elle crée Zéïla, son double qui l'accompagne et la guide. La seule chose que je regrette, et là, c'est la prof-doc qui cause, c'est l'absence d'un petit dossier documentaire historique sur cet épisode. Sinon, histoire captivante et, comme toujours avec Christophe Léon, écrite avec passion et conviction.