Clémence Guinot - Comme frère et soeur - Magnard jeunesse, 2016 - 189 p. - 12.90€

frere

Cléo a perdu sa mère et lorsque son père rencontre Inès, elle a un peu de mal à accepter cette nouvelle situation. Pourtant une nouvelle famille va se constituer. Pénélope et Jason sont, eux, plutôt contents d'avoir un nouveau grand frère, Marin et une petite soeur, Mina. Heureusement, Cléo peut compter sur ses meilleurs amis, Nayla et Thibault. C'est lorsque Cléo va avoir besoin de Marin pour la couvrir afin qu'elle puisse participer à une audition au théâtre que les choses vont changer. Les deux adolescents apprennent à se connaître et se confier l'un à l'autre. Marin souffre d'avoir quitté le Viêt Nam et son père et se réfugie dans le dessin...

J'ai vraiment été touchée par cette histoire de famille recomposée. Les choses ne sont pas faciles mais se font en douceur et dans la discussion. La parole a beaucoup d'importance dans ce roman où les protagonistes se parlent, expriment leurs sentiments, colère, incompréhension ou amour et passion. On se sent proche des personnages. Le récit est varié et très riche en rebondissements : des amours difficiles entre Nayla et Simon, l'ami de Marin, la place de Nina que Cléo déteste mais qui tourne autour de Marin, Pénélope qui ne dit pas grand chose mais qui repère d'un coup d'oeil le coeur du problème et surtout les relations entre Cléo et Marin : amour, amitié, deuil, reconstruction...des thèmes très forts abordés avec sensibilité ! J'ai aussi beaucoup aimé les clins d'oeil mythologiques ! Un très chouette roman !!