Jo Hoestlandt - Fourmidable - Thierry Magnier, Petite poche, 2016 - 44 p. - 3.90€

fourmo

La fourmi 68 fait son travail tous les jours de la même façon, sans se poser de question. Elle suit la fourmi 67 et précède la 69. Jusqu'au jour où elle rencontre un puceron, Bouda. Comme d'habitude avec les pucerons, elle l'emmène dans la fourmilière. Mais ce puceron l'embête : il lui pose des questions sur sur le monde extérieur. La fourmi 68 découvre alors une facette de sa vie qu'elle n'avait pas imaginé mais qui risque de mettre en péril l'équilibre du groupe...

Comment en 44 pages aborder des questions aussi philosophiques que : qui suis-je, où vais-je, pourquoi le fais-je ? Ce petit roman pose le problème du sens de la vie et de la liberté personnelle. A l'heure où se développent les ateliers philos, voilà un texte à lire et à discuter avec nos petites têtes blondes !

  "Quels autres bonheurs

dont elle ignorait tout

pouvait-elle vivre encore,

en faisant un pas de côté,

en détournant seulement les yeux du chemin tout tracé ?

( ...)

Car penser, c'est comme faire ses premiers pas, on sent que tout vacille autour de soi."

pages 24-26