Annelise Heurtier - Le complexe du papillon - Casterman, 2016 - 194 p. - 12.90€

pap

C'est la rentrée pour Mathilde. Première rentrée depuis la mort de sa grand-mère. Personne n'en parle chez elle mais la jeune fille est encore sous le coup de l'émotion. Au collège, son regard est attirée par Cézanne, une fille qui était dans sa classe il y a 2 ans. Sa métamorphose est impressionnante, c'est maintenant une belle demoiselle à la silhouette de mannequin. Mathilde et sa copine Louison n'en reviennent pas. Mathilde se met dans la tête qu'elle pourrait maigrir un peu pour lui ressembler. Au début, quand elle perd ses premiers kilos, tout va bien. En course à pied, son sport favori, elle fait des performances incroyables. Mais petit à petit le régime dérape en privations plus sévères et son corps n'apprécie plus...

Très beau roman sur le thème de l'anorexie. Il décortique avec précision tous les mécanismes qui vont entraîner une adolescente fragile vers la privation volontaire de nourriture. Les premiers jours sont plutôt encourageants pour Mathilde, elle se sent mieux dans son corps, court plus vite...Mais on comprend vite l'engrenage. Heureusement, elle est entourée. Sa mère la soutient et même si elle s'est disputée avec Louison,  c'est sa meilleure amie qui va tirer la sonnette d'alarme. Beaucoup d'amour entoure Mathilde et c'est ce qui l'aidera à surmonter cet épisode. Une histoire tout en tendresse sur un trouble qui touche plus de 2% des femmes.