Patrick Bard - Et mes yeux se sont fermés - Syros, Hors-série, 2016 - 197 p. - 14.95€

yeux

Maëlle est plutôt une bonne élève mais depuis quelque temps son comportement change. Elle laisse tomber Hugo, son petit ami, consulte des sites internet sur la théorie du complot et s'est confectionnée un niqab. Elle a même confié à sa soeur Jeanne qu'elle allait se marier avec Mokhtar qui l'attend en Syrie. Elle devient Ayat et quand sa famille s'en aperçoit, il est trop tard, elle est partie...

Ce roman, ancré dans une terrible réalité, le départ de jeunes Français pour la Syrie, présente différents points de vues. Celui de Céline, la mère qui n'a rien vu venir et qui recueille sa fille enceinte à son retour avec inquiétude. Celui de Jeanne à qui Maëlle s'est confiée mais qui n'a pas eu la présence d'esprit d'alerter un adulte. Redouane, le père de l'enfant à naître qui décide de sauver sa femme et son futur bébé en fuyant la zone de combat. C'est grâce à ces différents éclairages que l'on suit le parcours de la jeune fille. On sent que l'auteur s'est bien documenté même si cette histoire reste fictive. Un très beau roman, sobre, nécessaire, sans idée préconçue, pour aider nos adolescents à comprendre le monde qui les entoure...