T.S.Easton - Les garçons ne tricotent pas (en public) - Nathan, 2016 - 355 p. - 15.95€

nathan

Ben a renversé une dame âgée en vélo, après avoir volé de l'alcool dans un supermarché. Le voilà étiqueté délinquant et obligé de suivre un programme de mise à l'épreuve. Les activités proposées ne sont pas nombreuses : Ben ne veut pas faire de mécanique avec son père, "informatique" il connaît et "poterie" Ben ne veut pas passer son temps à nettoyer l'argile de ses ongles. Il lui reste donc "tricot". Et là, c'est le coup de foudre. Ben apprécie de faire quelque chose de ses mains, il semble même assez doué. L'activité lui permet d'oublier le monde extérieur et nécessite calculs, projections et imagination. Il se lance donc à fond dans le tricot...Mais ce n'est pas du goût de tout le monde. Ben cache son choix à son père et à ses camarades de peur d'être traité de tapette. Difficile pourtant de tricoter en cachette quand il est sélectionné pour un concours...

Je n'aime pas les traductions, je n'aime pas les noms anglais, je n'aime pas les couvertures racoleuses. C'était donc mal parti ! Mais j'ai dévoré ce roman. Ben découvre le monde qui l'entoure : d'ado boutonneux,  il devient un jeune homme qui s'intéresse aux autres. Ses échanges avec les dames du club de tricot , son attitude avec Mme Frensham montrent une franche évolution et de belles preuves d'intelligence. C'est aussi un beau pied de nez aux préjugés sexistes. Et un plaidoyer pour la pratique du tricot !! Si après cela, les aiguilles ne vous démangent pas, je ne comprends pas ! Une belle surprise : il faut lire et faire lire ce Billy Elliot de la laine !