Jean-Christophe Tixier - Traqués sur la lande - Rageot, 2016 - 174 p. - 12.50€

traques1934, Belle-Ile-en-Mer. Gab et ses jeunes amis sont enfermés au bagne pour des raisons plus ou moins douteuses. Maltraités par ceux qui sont censés les éduquer, les adolescents finissent par se révolter. Un soir, lors du repas, c'est la fuite générale. Un petit groupe réussit à rester souder autour de Gab et à trouver un abri. Mais la situation est précaire : les villageois à qui l'on a promis une prime pour chaque fuyard récupéré organisent une battue. Heureusement, il y a Aël, qui, sensible au sort des garçons, va essayer de les aider...

J'ai été très touchée par cette histoire. Inspirée de faits réels, c'est sa simplicité qui m'a marquée. Pas de péripéties complexes ou de personnages inutiles, juste un but : la quête absolue de la liberté aussi bien pour Gab, victime d'injustice que pour Aël qui veut fuir un destin tout tracé, un mariage sûrement arrangé par son père. La simplicité des sentiments décrits fait la force de ce roman : vivre sa propre vie, loin de la violence, cela semble si légitime...J'ai eu de plus en plus le coeur serré au fur et à mesure des pages et j'espère de toutes mes forces qu'une suite me permettra de retrouver mes "mal-aimés"...