La cheville se remet petit à petit... la fin des vacances approche... mais encore le temps de lire quelques bouquins !

angesGunnar Staalesen - Anges déchus - Gallimard, Folio policier, 2008

A l'enterrement d'un copain d'enfance, Varg renoue avec un vieil ami Jakob, l'ancien guitariste du groupe The Harpers. Ils vont retrouver d'autres connaissances liées à ce groupe mais c'est surtout l'occasion pour le détective de replonger dans son passé. Jakob est en couple avec Rebecca dont Varg était amoureux, mais elle vient de quitter le domicile. Jakob demande à Varg de la retrouver. L'un des membres du groupe, Johnny, est poignardé  et Varg réalise que trois des quatre Harpers sont décédés de mort suspecte récemment.

Encore un excellent roman dans la série des "Varg Veum". Cette fois, l'auteur nous plonge dans l'intimité de notre héros. On découvre un monde violent, une violence ordinaire, un monde machiste...C'est une histoire très dure qui nous est racontée où les portraits de femmes sont terribles.

 

 

 

ppdaPatrick Poivre d'Arvor - Un homme en fuite - Robert Laffont, 2015

Aurélien est chirurgien mais il a quelquefois un peu tendance à abuser des femmes et de la boisson. Un matin, il opère un jeune garçon mais sa main tremble et l'enfant meurt. C'est la dégringolade, il doit rendre des comptes, ses amis s'éloignent de lui... Il décide de quitter la ville et de recommencer une nouvelle vie ailleurs.

J'ai été déçue de cette histoire. Je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir. Je ne me suis pas du tout attachée à cet homme qui fuit à tous les instants du livre. Comment aimer un tel personnage ? On le retrouve chez les clowns médecins puis à s'occuper d'autistes mais de façon épisodique, plutôt omnubilié par ses conquêtes féminines, peu impliqué et finalement peu occupé à trouver une rédemption.

 

 

 

 

Sophie Bassignac - Mer agitée à très agitée - JC Lattès, 2014meragit_e

Maryline, ancien mannequin  et William Halloway, rockeur très connu sont venus s'installer sur la côte bretonne. Un matin, en pleine saison estivale, Maryline découvre le cadavre d'une jeune femme sur la plage. C'est Simon Schwartz, son grand amour de jeunesse qui est chargé de l’enquête. Maryline est inquiète car son mari, ancien drogué a passé la soirée avec une bande d'amis un peu bizarres. Elle espère qu'il n'a rien à faire dans cette histoire...

J'ai adoré cette histoire un peu rock'n roll, mélange de polar et de sentiments avec une pointe d'humour. Maryline ne s'embarrasse pas des conventions : elle a quelque chose à dire, elle le dit et même chose en amour. Simon lui tend les bras, elle fonce. Les autres personnages sont haut en couleurs, on ne s'ennuie pas une minute !

Voilà ce qu'en disait TELERAMA : "Deux cents pages plus loin, Sophie Bassignac a chamboulé des vies, parlé de désir qui s'étiole et d'infidélité tempétueuse, sur fond de varech puant et de caramel au beurre salé à se damner. C'est là que réside le charme déconcertant de Sophie Bassignac : elle évoque la mort et la vieillesse au détour d'une promenade, dépose un cadavre de jeune femme sur la plage, passe de la mélancolie des nuits de pleine lune à un spectacle de théâtre nô, cultivant le mystère, l'épiçant d'une jolie dose de perversité."

 

Frédérique Deghelt - Les brumes de l'apparence - Actes sud, 2014brumes

Gabrielle, Parisienne, apprend qu'elle a hérité d'une grande propriété à la campagne. Elle s'y rend pour rencontrer l'agent immobilier et découvre tout un pan de son histoire familiale qu'elle ignorait. Contrainte de dormir sur place, elle fait des rêves prémonitoires. Elle semble avoir hérité, en plus de cette masure, d'un don de guérisseuse. il s'agit maintenant pour elle de comprendre son destin...

Voilà un roman très particulier, mélange d'ésotérisme et de psychologie. Je n'ai pas été insensible à cette histoire où l'héroïne découvre ses dons de médium. C'est un sujet qui m'intrigue, je ne peux pas dire que j'adhère totalement mais je suis curieuse de ces expériences hors du commun. J'ai apprécié la façon dont le sujet est traité, les doutes de Gabrielle, ceux de ces amis. Rien n'est asséné comme vérité, chacun peut croire ce qu'il veut. L'histoire mêle dons, secrets de famille, couple qui se déchire avec un suspense certain qui fait qu'une fois ouvert, on n'a pas envie de lâcher le livre !

 

 

 

Olivier Taveau - Les âmes troubles - Le Masque, 2015

amesNicholas est en pleine enquête policière, planqué dans une zone industrielle, à la recherche d'un tueur quand son supérieur, Ykse se fait tuer quasiment sous ses yeux. Le policier blessé et inconscient se retrouve à l'hôpital. Le cauchemar de Nicholas ne fait que commencer : l'assassin pénètre dans sa chambre et dit s'appeler Luc. Une enquête de l'IGS est ouverte, son coéquipier Matthias interrogé. Mais le meurtrier court toujours, semant des cadavres sur son passage. Nicholas veut comprendre pourquoi l'assassin lui en veut. Il va faire appel à son frère Gabriel, interné dans un asile psychiatrique mais autrefois médecin compétent...

C'est grâce à ma soeur Pauline que j'ai découvert ce polar, écrit par un ami de son amie, Fanny ! Ce livre a été primé au festival du film policier de Beaune 2015, il a reçu le prix du premier roman policier. Prix mérité car le suspense est au rendez-vous ! L'auteur nous plonge dans une atmosphère sombre, avec des personnages complexes, dont on ne sait jamais qui ils sont vraiment ni quels secrets ils cachent. J'ai beaucoup aimé l'aspect psychologique du polar... Auteur à suivre donc....

 

 

Clara Dupont-Monod - Le roi disait que j'étais diable - Grasset, 2014

roiAliénor d'Aquitaine a épousé le roi VII et quitte Poitiers pour Paris. Elle nous raconte ses premiers instants avec son mari, la découverte de la ville, la vie à la cour. C'est une femme qui a du caractère et qui va vite imposer son point de vue au roi et à son entourage. Ce ne sera pas évidemment au goût de tout le monde...

Je devrais pourtant le savoir... Les romans historiques ne m'attirent jamais d'un premier abord et pourtant, je suis rarement déçue. J'ai dévoré ce roman !!! J'y ai retrouvé un petit goût bien agréable de "Jacques Coeur" ou "Du domaine des murmures". C'est d'abord écrit de manière très fluide : les voix d'Aliénor et de Louis alternent, nous permettant de comparer les points de vue. Puis, les aspects historiques sont savamment distillés : Paris au Moyen Age, les troubadours, les croisades. Les descriptions sont précises et vivantes, un cours d'histoire en 3D ! Un petit dossier en fin de roman permet de faire la part entre fiction et vérité historique. Oui, il faut lire ce livre, découvrir ce portrait d'une femme de caractère qui peut être à la fois une amoureuse frivole et une guerrière têtue.