Catherine Cuenca - La colombe de Montségur - Oskar éditeur 2014, 192 p.   

colombe

Ava est l'héritière du domaine de Bonac. Son père, cathare, est mort sur le bûcher. Le vieux seigneur d'Orban sait bien que la situation est difficile et en profite pour la demander en mariage. Mais Ava est bien décidée à ne pas se laisser faire. L'arrivée de Jonathan, jeune forgeron, va lui ouvrir de nouveaux horizons. Même si son attitude semble parfois suspecte, Ava découvre en lui un soutien inconditionnel...

Ce roman fait partie de la sélection du Grand prix des Jeunes Lecteurs PEEP 2014. Je l'ai dévoré en une heure lors de ma surveillance des épreuves du brevet. L'auteur a réussi à m'emmener, loin, très loin de la salle de classe. J'ai vibré avec Ava, souffert avec Jonathan, suis tombée amoureuse d'Aimery et c'est bien parce que je n'étais pas seule que j'ai retenu mes larmes ! J'ai apprécié particulièrement les petits éléments de fantastique qui donnent un charme supplémentaire à ce roman historico-aventuro-sentimentalo-policier. La diversité des genres, loin d'alourdir le récit, le rend plus riche et passionnant. Pour sûr, je proposerai ce roman à mes élèves pour préparer la venue de Catherine Cuenca au prochain salon du Livre de Péronne. Les veinards, ils vont se régaler !