Yves Grevet - Nox - Syros 2013 16,90€

nox

Nox, c'est le brouillard épais qui enveloppe la ville basse, là où habitent les pauvres, comme Lucen et ses amis. Loin de la ville haute celle des riches, des protégés, là où vit Ludmilla et son père. Dans cette société, chacun est à sa place et malheur à celui qui voudrait changer l'ordre des choses. Mais heureusement, de chaque côté, il existe des groupes qui refusent ces différences et qui au péril de leur vie, se battent pour que chacun possède les mêmes droits. 

Dès les premières pages, on est pris par la force de ce roman et on s'attache aux personnages, complexes.

Personne n'est tout blanc ou tout noir dans l'histoire. Ludmilla, petite fille riche, découvre grâce à sa gouvernante Martha, une violence qu'elle soupçonnait à peine mais sera-t-elle assez forte pour résister à la pression de son père, haut placé dans la hiérarchie ? Lucen met du temps à comprendre le monde qui l'entoure, à découvrir les activités de son père et à prendre lui aussi sa place dans la résistance à l'oppression. Et que dire de Gerges dont les proches font partie d'une milice qui torture et tue les opposants au système?

Les descriptions de ce monde violent, sale, noir où les enfants pédalent pour produire un peu de lumière, où ils doivent s'accoupler au sortir de l'enfance sont terrifiantes.

Une plongée en enfer avec quelques moments de grâce quand l'amour ou l'amitié triomphe, quand le sort des autres est plus important que la survie personnelle...une belle réflexion pour notre monde individualiste !