Court Métrage est une collection de romans courts mais très actuels pour nos ados qui veulent des textes forts mais "pas trop gros", à découvrir aux éditions Oskar !

http://www.oskareditions.com/Collection.php?collection=Romans-Court%20m%E9trage

Alain Germain - Mariez-vous -  49 p. 2013 6€

mariez

Grégory est amoureux de Marie-Do, il part avec elle en vacances au ski. Il écrit à son père pour lui dire qu'il a enfin compris que celui-ci aimait Ludovic, d'amour. 

Voici un roman qui a le mérite d'exister. On ne peut pas vraiment dire qu'il m'a enthousiasmé. J'ai trouvé parfois que l'auteur y allait avec de gros sabots mais bon, ce livre a vraiment le mérite de banaliser l'homosexualité, de mettre l'accent sur l'amour, c'est déjà pas si mal ! Et j'ai trouvé très intelligent de mettre à la fin du récit le texte de la nouvelle loi sur le mariage.

 

 

 

 

 Réchana Oum - Mes chaussures couleur caca - 62 p. 2012 5€

chaussures

"Elle" est une jeune fille qui ne veut qu'une chose, être comme toutes les autres, prendre le bus, avoir des copines. Mais son père la tient sous sa coupe, avec une pression psychologique qui l'empêche de vivre librement. 

Un récit très très fort, très intense où la violence morale, la pression quotidienne est terriblement présente et justement exprimée. Les relations de cette jeune fille avec son père sont très ambigues comme elles peuvent l'être quand on est victime de ce genre d'individus. De même, la jeune fille évolue dans sa compréhension de l'attitude de sa mère, illettrée, d'abord soumise mais qui reprend sa liberté. Elle se sent abandonnée puis finit par suivre le même chemin...

 

 

 

 Cathy Ribeiro - La fugitive - 64 p. 2012 5€

fugitive

Deux flics, Dugruin et Honoré sont appelés un vendredi soir pour une tentative de vol. Ils découvrent une fugitive, une femme noire qui leur file entre les doigts. Qui est-elle, que fuit-elle ?

On ne saura pas grand chose de cette femme, de sa fuite. Les deux policiers qui lui courent après accumulent les clichés, un Blanc au racisme ordinaire, un Noir qui refuse de ressentir de l'empathie pour la jeune femme à la même couleur de peau que lui, deux hommes somme toute ordinaires qui préféreraient être chez eux, au chaud...

La fin nous laisse face à nous mêmes, à notre indifférence, comme les deux policiers : on regarde sans rien faire...

Un roman à méditer.

 

 

Séverine Vidal - Les petites marées - 109 p. 2012 5€

marees

Mo a du mal à se remettre de sa rupture avec Gaël. Ils sont amis depuis l'enfance mais Mo aime Gaël même quand celui-ci souffle le chaud et le froid, au gré de leurs rencontres et de ses aventures féminines. Ils vont se revoir à l'occasion du décès de Suzanne, la mamie chez qui ils passaient leurs étés. L'occasion de mettre les points sur les i sur leur relation ?

Un de mes chouchous de la collection. Il aborde l'homosexualité de manière plus subtile que le premier cité. On y comprend que dans le domaine des sentiments rien n'est simple ! Mais que la parole libère...même si elle est parfois difficile à sortir et difficile à entendre. Un texte tendre et poétique qui permet au lecteur de grandir.